J'ai appris à 15 ans que j'étais trop jeune pour les Beaux Arts et trop vieux pour le conservatoire, j'ai même oublié de remercier les adultes pour leur bêtise quand j'ai tracé la route un duvet sous le bras et Moravagine de Blaise Cendrars en poche.
  

   Le hasard m'a parlé d'un potier, l'idée m'a plu et j'ai réussit à m'incruster chez lui : dix mois chez Jean Michel Savary prés de Beauvais à m'enivrer d'un bel atelier de grès avec four à bois.


  Après quoi, la route, le monde, les premières piaules avec toujours un coin atelier peinture-poterie-flûte. Infirmier psy à Rouen, saxophoniste à Bourges et enfin potier social en plein centre de Toulouse depuis 1984. Il y a ici beaucoup de musiciens et allumés du monde, ça convient à mon agitation cérébrale, faut dire que j'ai grandit dans une ferme en Sologne, peinard.

Après 15 ans de grés et de porcelaine, je suis arrivé à la terre vernissée plus colorée et plus adaptée au décor. J'inscris là mes fantasmes de musicien des anges qui se prennent pour Coltrane ou des guitares à roulettes qui rèvent des 3M: Monk, Miles, Mingus. Du spirituel dans l'art sinon rien! Hélas la poterie reste très gagne petit malgré l'énergie qu'elle dévore et le temps me manque pour la peinture, ça m'énerve ! Le sax reste bi-quotidiennement vital !


   En attendant que les potiers écrivent "Mort ô vache" au fond de leurs bols, je ne me plains pas, mes pots sont en ballade dans le monde entier (musée de Sèvres, musée Bernard Palissy.) et j'ai déjà serré la main (droite) de Sonny Rollins ! Mes poètes préférés sont Roland Kirk, Eric Dolphy, Claude Varlan, Ljuba, Michel Gardelle, Alechinsky, Steve Lacy, Max Ernst, Suzanne Allais et Georges Sybesma. De quel art du feu jouent-ils ?

   Tous mes pots sont garantis sourds  !